Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/06/2009

Marc DUTROUX

 

 

 

Marc DUTROUX 



À la suite d’un invraisemblable concours de négligence,  les activités de Dutroux vont rester ignorées des policiers.  L’affaire Dutroux sera finalement « récupérée » au moment précis où se déroule un débat international sur l’exploitation sexuelle des enfants.  Je vous le donne en mille !  Le débat a lieu en Belgique !  (Comme l’affaire Dutroux !) 

Par ce contre-temps,  une fillette,  enfermée dans une cave,  va agoniser tranquillement sans manger ni boire. 

Les exploits de Dutroux s’exercent dans les profondeurs de caves ou de champignonnières abandonnées. 
Bref,  Dutroux porte un peu trop bien son nom.  D’ors et déjà,  on peut s’attendre à un grand moment de manipulation médiatique.  Pour tout dire,  un grand moment de manipulation tout court. 


Il fallait s’y attendre 
Suite à la médiatisation de Dutroux,  un grand nombre de victimes et de témoins vont se faire connaître. 
Dans le lot,  il y a bien évidemment de vraies victimes et de vrais témoins.  On peut aussi penser qu’il y a quelques mythomanes.  Pourquoi pas !  Des victimes qui en rajoutent.  Mais,  où s’arrête le vrai et commence le faux ? 

La chose est sûre.  Dans le cadre d’une manipulation,  on va aussi injecter quelques dossiers véreux.  Ces dossiers bidons aux témoignages bidons son destinés à fondre comme neige au soleil en entraînant le ridicule et le discrédit sur le reste des dossiers et tout sera classé.  Tant pis pour les victimes. 
D’ailleurs,  ces dossiers dits :  « Dossiers des X » sont au nombre précis de 200.  Pas un de plus,  pas un de moins !  C’est tout dire. 

Pour ma part,  je prends tous les témoignages.  Y compris et surtout les témoignages des dossiers bidons.  Bénéficier de témoignages qui parviennent du pouvoir de l’au-delà,  c’est quelque chose que l’on ne doit pas négliger.  Ces faux témoignages sont peut être les seuls vrais.  Allez savoir ! 

Il est vrai que l’ensemble de ces témoignages ne nous apporte rien de plus que ce que nous savons déjà et que nous venons de voir.  On retrouve les notables,  les politiques,  les financiers,  les magistrats,  les curés,  les flics,  etc. 
Au détail prêt que nous sommes en Belgique et que les témoignages remontent et mettent en cause la famille royale au plus haut niveau. 

À vrai dire,  pourquoi pas !  Chacun sait parfaitement qu’au niveau des royautés,  les choses se sont toujours pratiquées.  Pourquoi pas encore de nos jours ?  Lorsque l’on est au-dessus de tout,  que l’on accède naturellement à tous les plaisirs,  on a besoin de sensations de plus en plus fortes. 

Sur un autre sujet en Belgique,  à la face de tous,  la royauté a largement contribué à générer la psychose du Sida. 
La cuisine diabolique des croyances 
Ce virus imaginaire inventé par les curés.  Ce virus imaginaire,  mais vrai empoisonnement,  qui a causé tant de morts,  tant de malades et fait tant de dégâts dans les esprits. 
Cela pour générer du chiffre d’affaire à l’industrie du médicament.  Et,  par voie de conséquence,  asseoir le pouvoir des curés en asservissant les individus. 

Quand on en arrive à ce stade,  une fois le rideau tiré,  on devine bien que la vie humaine,  mis à part l’argent,  n’a plus vraiment de valeur.  (Sauf dans les discours !) 

 

Le débat sur une voie de garage. 
À propos de discours,  l’affaire Dutroux va rapidement dériver en débats stériles.  Savoir si les témoins et les victimes mentent ou ne mentent pas.  Sont-ils crédibles ? 
Les institutions savent se protéger. 


On rit,  on s’amuse,  on prend son pied. 
Un enquêteur nous explique qu’un témoin ment.  Dans la champignonnière,  compte tenu des tortures subies par la victime et de l’état de ses poignets,  il était hors de question d’envisager y planter des clous.  Tout au plus,  on a retrouvé dans les poignets quelques débris métalliques mais rien d’autre. 

Des détails de ce genre,  il y en a des pages,  des pages et des pages.  On peut y passer des heures,  des jours et des nuits.  Avis aux amateurs.  C’est gratuit ! 


Maintenant,  ce psychothérapeutique diplômé nous explique. 
Il nous dit,  le psycho :  « Des psychothérapeutes non diplômés,  sortis d’on ne sait où ?  Au profit d’on ne sait qui ?  Ont implanté dans les mémoires des souvenirs n’appartenant pas au vécus des victimes ». 
En clair et pour faire simple,  les victimes ont trop regardé la télé.  (Ça gagne,  un psycho !) 

Il oublie de dire,  le psychothérapeute diplômé,  que pour lui-même,  ses diplômes à perte de vue et ses titres à rallonges,  il les a obtenu à répéter inlassablement la version académique.  Que ses affirmations apprises par cœur,  il ne les a jamais contrôlées. 


Le contrôle des faits 
Le psychothérapeute n’en a ni la vocation,  ni la compétence,  ni les moyens.  Ce qu’on lui demande,  au psychothérapeute diplômé,  c’est de rédiger des rapports qui plaisent au maître.  Rien d’autre ! 


Notre psychothérapeute diplômé ne sait qu’une seule chose. 
Mais,  cette chose-là,  il la sait bien.  Il sait,  le psychothérapeute diplômé,  que s’il ne tient pas le bon discours que l’on attend de lui,  des psychothérapeutes diplômés,  y en a d’autres ! 


Les institutions savent se protéger.  (Mensonge et hypocrisie) 
L’institution judiciaire a,  elle aussi,  trouvé la parade pour protéger son image.  Elle nomme à des postes clefs des personnes  (Souvent des femmes ou des pédés)  dont l’univers se limite à de l’encre noire sur du papier à cul  (Les bibles). 
On ment comme on s’émotionne.  Et,  les saloperies,  ce ne peut être que les autres. 


La girafe Africaine 
Elle se gargarise à prononcer :  « Le Procureur du ROI ».  Elle vient dans notre gilet nous chialer les larmes de son corps :   « Le temps passé à étudier inutilement les 200 dossiers X,  c’est autant de temps précieux que l’on a perdu pour retrouver les coupables ». 

Qu’est-ce qu’elle est en train de nous dire !!!  Qu’est-ce qu’elle veut nous faire croire !!!  Qu’elle fait tout cela pour retrouver les coupables ???  À qui prétend-elle faire croire çà ? 


À propos de l’Afrique et des clous 
En Afrique,  c’est une habitude.  Avant de violer une femme à 20,  à 30 personnes,  ou plus,  on la cloue sur des planches.  C’est comme ça !  En Afrique,  pour savoir,  il n’est nul besoin de payer des experts judiciaires diplômés,   de faire des enquêtes sans fins et de réaliser des débats temps perdu à la télé. 

Dans le luxe et le confort de son bureau européen,  du haut de ses euros facilement gagnés,  qu’est-ce qu’elle nous explique,  cette négresse Africaine ?  Qu’en matière de saloperies,  les européens ne seraient peut-être pas aussi bons que les Africains !!!  Sans doute parce qu’ils manquent de clous ! 

D’ailleurs,  elle le reconnaît elle-même.  Elle a épluché les 200 dossiers X.  Si,  si,  c’est vrai !  C’est elle qui nous le dit !  Elle s’y est perdue.  Bien sûr,  si elle ne s’y est pas retrouvée,  ce ne pouvait pas venir d’elle !  C’étaient les autres !  Ce ne pouvait être que les victimes qui tenaient un discours incohérent (Pour elle). 


HEUREUSEMENT !  On a eu l’idée de confier les 200 dossiers aux psychos.  Ils ont été unanimes !!!  Ils sont tous arrivés à la même conclusion.  (Il fallait s’y attendre.) 

Pour ceux qui n’auraient pas suivi.  Les psychothérapeutes diplômés,  de conclusion,  ils n’en possèdent qu’une. 
Dans un monde où le malade est l’industrie première,  les victimes sont toutes des malades que l’on peut soigner.  (Tout le monde il est beau.  Tout le monde il est malade.) 

Et nous,  nous venons encore d’assister à un beau débat temps perdu. 


Dans l’affaire Dutroux,  les victimes et les témoins font une grosse erreur.
 
En reconnaissant et en prononçant le nom de Dutroux,  elles sont convaincues de donner du poids à leur témoignage.  Elle est là,  l’erreur ! 


Les institutions savent se protéger. 
(Mensonge et hypocrisie) 
http://www.youtube.com/watch?v=H7rY96Wpod4 



 

 

 

Commentaires

.

L’unique problème de la justice est un problème de mobilier humain.

Trop d’argent va à la justice pour payer des magistrats irresponsables et incompétents.

Les magistrats sont particulièrement sélectionnés parmi des personnes incompétentes en tout domaine. Souvent même, parmi des personnes connues pour leur perversité.
Ce qui n’exclu pas les femmes. Si l’institution judiciaire a ouvert en grand la porte aux femmes, ce n’est pas un hasard.


Dans un tel contexte, l’irresponsabilité s’impose.
Un procureur de la république a dit un jour : « Si l’on responsabilise les juges, il n’y a plus de justice possible ». Tout est dit ! La notion de justice est une variable qui oscille suivant les intérêts du Pouvoir.

Les magistrats n’ont d’ordres à recevoir que de leur dieu imaginaire. Ils sont au service d’un pouvoir qui gagne à pourrir la vie du plus grand nombre.
Bernard Monnier


L’EUROPE
http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2009/06/22/l-europe.html

L’injustice est un métier.
http://echomonde2.wordpress.com/

Écrit par : Bernard Monnier | 02/10/2009

.

si j etait pas devenues croyants ( la vrais paroles du seigneurs ) pas l ( eglise romaine pedophile et satanique ) je me les farcirait les uns derrieres les autres !!!!! a coups de pioches le flingue c est trop doux !!!!

Écrit par : lemasquejaunes | 11/12/2010

.

Habituel commentaire insultant de lestat, lestat.cooperstone@hotmail.de, 194.209.78.3, SUPPRIMÉ.

Attention, c’est contagieux.
lestat est un grand malade à la cervelle rongée par les croyances imbéciles.

Écrit par : lest | 21/05/2011

.

lestat n’existe que lorsqu’il pourrit la vie des européens.
Ce qui fait particulièrement jouir lestat c’est :

La niche à chien fait de la résistance.
http://www.euro-injustice101.blogspot.com/

Écrit par : Bernard Monnier | 21/05/2011

.

Commentaire SUPPRIMÉ

Encore une intervention malsaine d’un résidu cérébral supprimée

Écrit par : m564.098.23 | 07/06/2011

.

Le nombre impressionnant de commentaires, tels ceux de « lestat », qu’il a fallu supprimer sur ce texte (et quelques autres), démontre, si cela restait à démontrer, que ces affaires criminelles peuvent être rapprochées de la « liste Charlton ».

Ces truands de grande envergure ne se cachent même pas. Ils agissent ouvertement. Ils travaillent en réseaux. Ils sont intouchables. Ils n’hésitent pas à provoquer sur internet.

Leurs activités criminelles sont couvertes au niveau des Procureurs et des Préfets, lesquels Procureurs et Préfets sont eux-mêmes à la botte d’un pouvoir qui gagent à pourrir la vie de chacun.
Bernard Monnier


LA MAIN DU PRÉFET, quatrième partie
Page 211, « Le toubib interdit et la grosse affaire de mœurs »
http://mondehypocrite.midiblogs.com/files/cd_Le_Pr%C3%A9fet_29_12_05_b_pages_de_169_%C3%A0_241.2.doc

Écrit par : Bernard Monnier | 07/06/2011

Les commentaires sont fermés.