Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/06/2009

Les Champs Élysée, la grande débauche

 

 

 

Les Champs Élysée, 

 

La grande débauche  

 

 

Cette image a circulée sur Internet lors de la dernière campagne présidentielle.

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EEZuuFpZklrUh... 

 

Sarko-Ségo 002.png

 

 

Naturellement ceci est une image montage.  On est d’accord !  
Néanmoins,  nous ferons gentiment remarquer,  qu’avec ce genre d’image,  on peut faire croire beaucoup de choses à un public non averti. 
Les spécialistes des Champs Élysées en font des moins drôles mais beaucoup plus lucratives. 

 

L’usage détourné de la vidéo-surveillance. 
Naturellement dans les bons endroits,  la vidéo-surveillance est détournée et utilisée à des fins préjudiciables.  On ne développera pas.  Chacun imaginera à sa convenance. 

 

Pourquoi se priver ? 
Pour un spécialiste,  bricoler ce genre d’images avec un ordinateur est un jeu d’enfants.  Le travail est spectaculaire et ne prend que quelques minutes. 

Lorsque ces images mettent en scène des personnages publics comme des « politiques »,  on peut en penser ce que l’on veut,  voire même en rire.  Nous ne sommes pas les derniers. 
Les « politiques » ne sont que des guignols destinés à promener l'imaginaire des Gogols aux fins de diffuser des idées fausses sur le réel.  À ce titre,  les politiques assurent.  

En revanche,  lorsque ce même trafic d’images cible à leur insu monsieur ou madame tout le monde,  cela peut faire moins rire. 

Des habitués ordinaires de certains établissements des Champs Elysées ont eu la surprise de se retrouver sur Internet dans des postures pornographiques. 

 

Toute tentative de déposer plainte est vouée à l’échec. 
Ce n’est pas sérieux.  Ce n’est pas crédible.  Le commissariat refuse d’enregistrer les plaintes.  Selon le commissaire Madame Loudovigue,  ce ne sont pas des affaires d’ordre pénal,  paraît-il !  Allez-vous faire foutre !  Merci,  on savait déjà. 

 

Avant tout,  protéger l’image ! 
Il est bon de savoir que lorsqu’une plainte va à l’encontre de l’image d’une institution,  de l’image d’un fonctionnaire ou encore nuit à l’image d’un lieu prestigieux,  la plainte sera rendue impossible.  Au mieux,  elle sera classée sans suite,  quelque soit la gravité de l’acte. 

Dans ce cas précis,  il faut avant tout protéger l’image des Champs Élysées.  Peut-être aussi l’image de quelques flics.  Mais,  cela on ne l’a pas dit.  Quoi que dans ce domaine,  nous sommes en mesure d’en raconter de bonnes croustillantes. 
Témoignage personnel 

Naturellement,  ce ne sont pas des affaires d’ordre pénal.  Mais,  l’argument massue des « flics » sera :  « Prouvez-nous que vous n’étiez pas consentant ! »  Cela veut dire quoi ? 

 

À propos des webcams 
Il est déterminant de savoir que ces caméras sont pratiquement invisibles.  Et que,  les écrans de réception ne sont pas nécessairement à l’adresse même de l’établissement. 
La réception des images peut être n’importe où.  Y compris à l’étranger,  aux États Unis ou à Madagascar pour ne citer que ces deux exemples. 

 

Bref !  Il n'existe que des témoignages. 
Pour qu’il y ait des preuves recevables,  il faudrait qu’il y ait eu des enquêtes de police.  Pour qu’il y ait enquête de police,  il faudrait des plaintes. 
Madame Loudovigue ?  Des plaintes,  vous en avez enregistrées combien ?  Pas la mienne,  en tous les cas !  Je ne suis pas le seul. 

Le Procureur de Paris va nous affirmer que les victimes,  en toute bonne foi,  sont convaincues d’être persécutées par des Martiens.  (Le procureur de Paris voit des Martiens partout.) 
La démocratie ratatouille 

Lorsque des affaires criminelles mettent en cause un fonctionnaire,  un flic,  un magistrat,  un Préfet,  le procureur de la République n’a d’ordre à recevoir que de l’autorité. 
Va sans dire,  de l’autorité religieuse. 

 

Précisément en France,  les curés ont main mise sur tout. 
En défiscalisant leurs immenses ressources,  la loi 1905 a donné aux curés un pouvoir absolu que l'on peut qualifier de fascisant.  Ils ne se privent pas. 

Les curés contrôlent tout :  « Le capital de la Dette publique,  la politique,  les syndicats,  l’administration,  l’institution judiciaire,  les médias,  l'enseignement,  l’armée,  l'Europe, »  etc. 

La loi 1905 est parfaite aussi pour blanchir l’argent sale.  (L’argent de la prostitution et l’argent de la drogue). 
Ce n’est donc pas un hasard si le commerce du sexe est soumis au dictat des curés et si ceux-ci sont à l’origine du mouvement pour la légalisation de l’usage de la drogue. 

Les curés gagnent à pourrir la vie du plus grand nombre.  C'est ainsi qu'ils génèrent l'incompréhension dans le public et qu'ils assurent leur pouvoir sur les institutions. 

Ce n'est donc pas un hasard si,  dans la grande débauche des Champs
Élysées,  on constate la participation des curés. 

 

 

 

Commentaires

.

Les Champs Élysée, de moins en moins fréquentables

La vidéo surveillance

Drogue, SILENCE !
http://champselysee.centerblog.net/6133336-Drogue--SILENCE--

Écrit par : Bernard Monnier | 02/10/2009

Les commentaires sont fermés.