Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


18/06/2009

Un vandalisme institutionnel

 

 

.  

Messieurs les bénéficiaires de la loi 1905, 

Cessez un peu de nous parler du régime Nazi et balayez devant votre porte ! 


 


Qu’elle soit matérielle ou cérébrale, 
la misère est le fondement de la société de l’argent ! 
(Le malade,  l’industrie première.) 

GENS QUI RIENT.  GENS QUI PLEURENT. 
.


Dans cette Europe dominée par les curés,  l’argent sert à créer les problèmes.  Non pas à les résoudre ! 




 

 

Un vandalisme institutionnel 

 


Lorsque l’on a navigué dans le système,  le terme de  « vandalisme institutionnel »  ne surprend plus.  C’est un peu comme le terrorisme d’Etat. 

Dans les manifestations,  on sait qui sont les vrais provocateurs et les vrais casseurs.  Casseur et provocateur,  c’est un métier.  (Tout ce que les casseurs détruisent,  c’est autant que les flics n’ont pas besoin de faire.) 

On sait aussi qui sont les vrais pollueurs.  Ces pollueurs,  toujours intouchables,  qui gagnent à vandaliser les réseaux de transports urbains.  Au delà de l’humiliation collective  (pourrir la vie du plus grand nombre)  toute dégradation est source de PIB  (Et de profit).  Etc. 


On s’imagine que l’on paie les fonctionnaires à ne rien faire,  on se trompe.  
Chaque dégradation est source de PIB.  Le PIB,  c’est de la croissance.  La croissance,  c’est le pays qui s’enrichit.  Quand le pays s’enrichit,  c’est de l’argent pour ceux qui en ont besoin.  Va sans dire,  de l’argent pour les riches.  Pour être pauvre,  on n’a pas besoin d’argent. 

Bref !  Les fonctionnaires sont au service du capital de la Dette publique.  Les fonctionnaires gagnent à pourrir la vie du plus grand nombre et il n’y a pas de petits profits. 
 


Le vandalisme 
Lorsque nous arrivons ce samedi de septembre 2007,  le vandalisme vient d’être commis.  Tout est cassé,  portes,  meubles,  fenêtres.  La maison est inhabitable.  C’est visible,  le vandalisme vient de se faire.  Il donne même l’impression d’avoir été fait dans les instants qui ont précédé notre arrivée. 

Bien sûr,  les inscriptions sur les murs sont en nombre.  C’est signé d’un groupe de la banlieue de la ville proche.  En clair :  « Fils d’Arabes » !  Pour être complet,  il ne manque que la signature de Ben Laden.  (C’est peut être un oubli.  Ce sera pour une autre fois.) 

On reconnaît que comparer le vandalisme de cette modeste maison à l’événement du 11 septembre 2001,  c’est peut être un peu trop.  On est d’accord.  Mais il y a une certaine similitude,  tout au moins dans l’esprit. 

Dans cette maison,  il n’y avait rien à voler,  aucune valeur.  Mais,  les Arabes sont des voleurs incorrigibles.  Ils ont bien vu,  eux,  la pièce de monnaie (le micro d’ambiance)  incrusté dans le plafond de la salle de séjour.  Ils ne se sont pas privés de partir avec. 

À ce moment de l’histoire de la petite maison,  il faut aussi rappeler que par convenance personnelle,  Nous avons délibérément ignoré la présence d’au moins une webcam dans le garage atelier. 


L’enquête et les enquêteurs  
Ce n’est pas la première fois que je suis concerné par une pareille situation.  Il m’est arrivé de ne pas porter plainte.  J’ai souvent le sentiment d’être attendu.  Lorsque je suis seul,  j’ai l’impression qu’il peut m’arriver le pire. 

Ce jour là,  je suis accompagné et nous allons à la gendarmerie.  On nous fixe un rendez-vous.  On envoie des enquêteurs.  Est-ce parce que nous sommes en province ?  Dans une grande ville,  on prend la déposition sur le champ et,  allez vous faire foutre ! 

Les deux gendarmes qui se présentent donnent l’impression de deux bonne-sœurs en goguette.  Ils n’ont jamais vu cela,  paraît-il.  Ce n’est pas exactement ce qu’il fallait me dire à moi.  D’autant que l’un en connaît visiblement long sur les détails. 

Le responsable,  lui,  a tout de suite fait le tour du problème :  « Il n’y a pas de voisins ! ». 
Une caravane habitée à 50 mètres,  face à la maison,  ce n’est pas un voisin. 

De la même façon,  une maison,  toujours à 50 mètres,  habitée par un élu local,  ce n’est pas un voisin non plus.  Il est vrai que le voisin en question est celui de l’antenne relais et que l’on se passerait bien de ce genre de voisinage. 

Bref !  On a compris.  L’enquête est finie.  Quelques mois plus tard,  le Procureur local aux ordres du Ministre du moment,  Procureur qui pour la circonstance préfèrera l’anonymat,  classera. 

Finalement,  on aurait parfaitement pu ne pas porter plainte.  On aurait gagné du temps. 

Néanmoins,  c’était une bonne idée.  Que de faire passer le vandalisme sur le compte des fils d’Arabes. 

Cela nous permet de dire à Madame Rachida Dati que,  si elle n’a que des saloperies comme cela à orchestrer en France,  elle est autorisée à rentrer chez elle,  dans son pays.  Pays que l’on ne qualifiera pas pour rester poli. 
La bas,  y donner des cours sur la justice et parler sur les Droits de l’homme.  (Si on lui en laisse la possibilité.)  Le Maroc en a besoin plus qu’en France.  Ce qui n’est pas peu dire.
 

Une maison a t-elle un devoir de mémoire ?
 

 

 

Commentaires

.

Alliot-Marie (Ministre de la Justice)
Lorsque l’on sait les saloperies que cette vieille haineuse (Bigote asservie aux curés) a ordonnées et couverts alors qu’elle était Ministre de la défense et Ministre de l’intérieur, la multitude des spoliés par l’institution judiciaire ne doivent pas se faire d’illusions.
Bernard Monnier

Les émeutes de novembre 2005
http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2007/02/14/les-emeutes-de-novembre-2005.html

Quand les policiers chauffent les manifs.
http://libertesinternets.wordpress.com/2009/06/01/ces-policiers-qui-chauffent-les-manifs/

Écrit par : Bernard Monnier | 02/10/2009

Répondre à ce commentaire

.

L’humanité ne peut être gouvernée sans ces artifices et illusions dont sont nourris méthodiquement les esprits des sujets qui se contentent de croire sans chercher à savoir.
http://dietrichp13.wordpress.com

Écrit par : Dietrich | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

.

Nouvelobs. 12 décembre 2010. Réaction à Pédophilie : le Vatican refuse de coopérer à une enquête irlandaise

Les euphémismes et le « politiquement correcte » sont des mensonges de travestissement de vérité. Soignez donc votre vocabulaire hommes des sciences et les juges. Le suffixe de pédophile, gérontophile, nécrophile zoophile, bibliophile signifie «celui qui aime », c'est-à-dire désigne un comportement louable, normal. Jésus, avait été un authentique pédophile, (comme des parents aimant leurs enfants). Or le comportement du Fils de Dieu n’avait rien à voir avec celui de ses prêtres pervers ne cherchant que l’assouvissement de leurs appétences. Il en va de même pour les personnes aimantes « nécrophiles » en deuil, vénérant les dépouilles de leur proche décédé, le maître-chien « zoophile » qui choie son animal. Va-t-on accuser les bibliophiles de se livrer à des lubricités perverses avec leurs livres ou à des obscénités contre la nature dans les bibliothèques ? Le véritable suffixe qui s’impose pour désigner le comportement des pervers est « satyre », à savoir pédosatyre, nécrosatyre, zoosartyre, référence fait au demi-dieu lubrique de la Grèce antique du viol Satyre ou Satyrus à cornes et pieds de chèvre. Mais ce ne sera pas demain la veille que la littérature « politiquement correcte » diabolisera par une terminologie exacte nos saints pères voués au satyrisme et même parfois carrément au satanisme. « dietrichp13.worpress.com », Juriste DEA.

Écrit par : Dietrich | 12/12/2010

Répondre à ce commentaire

.

« Dietrich13.wordpress.com ». Les enquêtes judiciaires sont menées selon les directives des ministres de l’intérieur et de la Justice sous contrôle des procureurs de la République qui attribuent des notes aux OPJ, donc déterminent leurs affectations, leurs avancements, l’attribution des dossiers à traiter selon leur sensibilité politique. Dans un gouvernement “des gangsters d’État de l’État gangster”, toute institution policière tourne au gangstérisme par l’affectation du commandement aux crapules sans scrupules d’arrivisme par n’importe quel moyen.

Mais ces séides dénués de tous scrupules, sur lesquels repose organisation policière officielle et parallèle, ne constituent qu’une minorité de l’effectif. Étudiez un bon manuel de psychosociologie pour apprendre leurs méthodes scientifiques de la manipulation irrésistible pour le petit peuple imbu de son importance, l’exploitation méthodique de ses faiblesses et de ses aspirations, de ses vanités, de leur cupidité, de leur traitrise... Les cadres des flics, eux ont assimilé les sciences politiques et se font conseiller par des docteurs spécialisés, s’ils n’en sont pas eux-mêmes.

Aux autres fonctionnaires, qui ne cherchent qu’à gagner leur vie comme toute le monde, vous ne pouvez pas exiger qu’ils se suicident ou ruinent l’existence de leurs familles pour des mollassons avachis et repus de la supermarchéculture et qui commencent à découvrir les méfaits de la justice que quand ils sont plongés dans la merde jusqu’au cou. Ça n’arrive aux autres!

Le despotisme du gangstérisme politique est irrésistible pour tous dans une civilisation moribonde des moutons enragées se prenant pour des gens libres avec leurs illusions sur le poids de bulletins de vote, alors en réalité qu’ils comptent moins que des crottins de moucherons dans la balance politique qu’ils tiennent en déséquilibre par leur propre crétinisme politique. La criminologie enseigne que bien souvent, ce sont les victimes qui suscitent la criminalité par leurs sottises; elles ne trouvent dans ce système du gangstérise étatique que ce qu’ils méritent.

Prenez la peine de lire attentivement mes blogs. Ceux qui m’ont fait rater l’opération d’activation de la Haute Cour de justice, ce sont mes anciens alliés, les “honnêtes hommes” papelards qui se sont transformés en pieds nickelés lorsque la peur du gendarme a cessé!

Ceux-là, s’ils seront à la place des “pourris” qu’ils maudissent, ces retors justiciers moralisateurs se conduiront encore pire qu’eux. Si ces planches pourries auxquelles vous avez fait confiance trouvent un avantage en changeant le fusil de l’épaule, elles sont disposées de cœur joie de vendre leur famille et amis pour témoigner contre eux devant les ripoux réjouis naguère mis au pilori.

Écrit par : Dietrich | 18/01/2011

Répondre à ce commentaire

.

Mais ces séides dénués de tous scrupules, sur lesquels repose organisation policière officielle et parallèle, ne constituent qu’une minorité de l’effectif.

Écrit par : casino en ligne | 08/07/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire