Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/11/2010

Les faits divers magiques

.  

Messieurs les bénéficiaires de la loi 1905, 

Cessez un peu de nous parler du régime Nazi et balayez devant votre porte ! 



Qu’elle soit matérielle ou cérébrale, 
la misère est le fondement de la société de l’argent ! 
(Le malade,  l’industrie première.) 

GENS QUI RIENT.  GENS QUI PLEURENT. 
.


Dans cette Europe dominée par les curés,  l’argent sert à créer les problèmes.  Non pas à les résoudre ! 





MANIPULATION 

LES FAITS DIVERS MAGIQUES  




Tous ces faits divers font partie du paysage du système. 
Tout au moins,  Ils sont traités comme.  Il faut animer la méditation quotidienne de la foule,  donner de l’importance à chacun. 
Surtout,  donner à chacun l’illusion d’une existence réelle dans un système qui fonctionne,  tout entier,  à son service.  Pour ce faire,  il ne faut pas hésiter à en rajouter beaucoup.  On ne va pas se priver. 

Sauf exception,  lorsqu’il faut mobiliser pour servir « le capital de la Dette publique ». 
Ces faits divers ne doivent aucunement responsabiliser les individus.  (L’irresponsabilité est une valeur sociale parfaitement bien entretenue.  Inversement,  un individu responsable est un individu potentiellement dangereux pour le pouvoir.  ) 

Amusez-vous à lire un journal qui date de plusieurs années.  Vous constaterez que rien ne change et que tout est toujours pareil. 



Une mécanique immuable 



- On valorise les riches,  on pleure sur les pauvres. 
Faire courir  (sur place)  les individus pour fuir l’image de la misère en direction de l’image de la réussite imposée. 


- On parle de la justice,  on parle de la prison. 
Les prisons ne sont pas faites pour ceux qui sont à l’intérieur.  Les prisons sont faites pour les gens qui vivent à l’extérieur.  Chaque info doit impérativement nous rappeler la prison. 

Autrefois,  les prisons étaient construites au centre des villes.  Dans ses déplacements,  chacun les voyait tous les jours. 
Aujourd’hui,  les prisons sont construites à l’extérieur des villes.  À charge des médias de nous les rappeler quotidiennement.  Les faits divers sont là pour cela. 


- On parle beaucoup de politique. 
En politique,  on peut dire ce que l’on veut.  La politique n’est que de la diversion.  Le pouvoir est ailleurs. 


- On parle de la science. 
La science est une religion de remplacement.  (Autrefois les miracles étaient l’œuvre des Saints, aujourd'hui ils sont l'apanage des scientifiques.) 

Mais, les miracles d'aujourd'hui s'accompagnent toujours du même cortège d'illusions, de supercheries, de mensonges, d'offrandes, de sacrifices, de répressions qu'autrefois.


- Tous les drames sont bons. 
Savoir,  chez les autres,  ce à quoi on a échappé soit même fait tellement de bien. 


- L’injustice est l’instrument du pouvoir. 
« Générer l’incompréhension,  les désordres,  la délinquance,  la criminalité,  l’injustice,  la misère,  les maladies,  les épidémies,  les conflits,  les guerres,  les famines,  etc. » 
Le tout reposant sur l’ignorance permanente et les montagnes de mensonges sous lesquels les journalistes noient les individus. 

Bref !  Faire courir les fourmis humaines le plus vite possible,  le plus dans tous les sens possible et le plus … inutilement possible.  Cela,  dans un monde d’imaginaires qui ignore totalement les réalités. 

Depuis 5 000 ans !  Quoi de neuf ? 


Les
Français sont revenus à la situation du début des « années 40 ». 
Ils sont soumis à : 
- Une monnaie d’occupation ; 
- Des journalistes d’occupation ; 
- Des mœurs judiciaires dignes du nazisme ; 
- Des collabos financés et au service de qui ?  L’Europe,  les Américains, ou le Vatican ? 

Néanmoins,  dans les moyens mis en œuvre par l’Europe pour asservir les foules on reconnaît les méthodes de curés : 
- « Générer l’incompréhension,  les désordres,  la délinquance,  la criminalité,  l’injustice,  la misère,  les maladies,  les épidémies,  les conflits,  les guerres,  les famines,  etc. » 
Le tout reposant sur l’ignorance permanente et les montagnes de mensonges sous lesquels les journalistes noient les individus. 

Depuis 5 000 ans !  Quoi de neuf ? 
http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/22/depuis-5-000...